ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Au fur et à mesure que l’on redécouvre les compositions de Wilhelm Friedemann Bach, on peut se rendre compte de la personnalité réelle du fils aîné de Johann Sebastian Bach. Son œuvre est encore très souvent ignorée et reste dans l’ombre de celle de ses frères. Il est vrai qu’elle apparaît toujours comme une musique étrange, prisonnière de ce qui fut sans aucun doute le profond drame du compositeur; né en 1710, il bénéficia, plus que tous ses autres frères, de l’impact de la personnalité de son père. N’attribue-t-on pas à Johann Sebastian ces terribles paroles : « C’est le fils que j’aime, celui qui me donne la joie» ?