Les sonates de l’opus 14 de Vivaldi font partie du « grand répertoire » du violoncelle. Elles figurent aussi parmi les œuvres des dernières années du « Prêtre roux ». Tout simplement – et n’en déplaise à Igor Stravinsky qui avait un jugement curieusement abrupt à propos de l’œuvre de Vivaldi – ces sonates sont splendides et font sonner cet instrument comme seul un compositeur ayant lui-même une pratique d’instrumentiste virtuose – en l’occurrence de violoniste – peut le faire.

Marco Ceccato est l’un des membres les plus souvent remarqués de l’ensemble Gli Ingogniti d’Amandine Beyer (« ...Cellist Marco Ceccato is equally impressive», Gramophone - mars 2013). Zig Zag Territoires a souhaité lui consacrer cet enregistrement, parce que convaincu de son grand talent et de la singularité de son imagination sonore.

GRAMOPHONE Editor's Choice award Diapason d'Or - France Inter award