Les Cantigas de Santa Maria proviennent de la collection imposante de la cour d’Alphonse X le Sage, qui nous offre l’une des sources de musique médiévale les plus précieuses de l’histoire espagnole. Les Cantigas nous transportent à la fin de la Reconquista de la péninsule ibérique, en plein coeur d’une culture où se mêlent traditions chrétiennes, musulmanes et juives.

Ces chants ne sont pas seulement intéressants par leur langage musical unique en son genre, mais également par leurs textes textes en portugais et galicien dans lesquels se combinent poésie, histoires populaires et hymnes, la plupart louant les miracles de la Vierge Marie.

Partant des enluminures des manuscrits qui nous donnent une idée des instruments utilisés à la cour du roi, Hana Blažíková et ses musiciens exécutent ces oeuvres comme un dialogue entre deux voix de femmes, l’enrichissant de deux harpes, un dulce melos et des percussions. Que ce soit en utilisant le consort dans son ensemble ou laissant les instruments de côté, cette subtile interprétation trouve sa source dans le plain-chant et la musique des troubadours, avec une touche d’ornements arabisants et d’improvisation.