“Le temps ne respecte que ce qui se fait avec lui” dit un proverbe corse. Pour ces chants, le temps se mesure en siècles, dans le brassage de populations venues des rivages de la Méditerranée et même d’au-delà. Certains disent que l’insularité provoque la puissance émotionnelle qu’on retrouve dans les chants corses, qui parlent d’amour, de vie quotidienne, de travail et de mort avec un pathos d’écorché. Les animaux et les arbres sont chantés à l’égal de l’être humain; les montagnes et les collines “polyphonisent” avec le vent et ses habitants; les berceuses monodiques arrachent à l’auditeur des impressions poétiques fugaces. Tout ça tremble et vibre comme le coeur corse, comme ces mélismes qui saupoudrent tous les chants corses, si bien qu’on se demande si l’on ne tient pas ici un exemple de chant à la fois intemporel, universel et farouchement ancré dans son terreau d’origine. 

Livret disponible ci-dessous en français, corse et anglais.

Cliquez ici pour voir toute la collection Fonti Musicali