A côté de l'opéra, sur qui se concentrent en même temps le goût du public et les ressources financières, le XVIIIe siècle voit se développer des formes vocales plus réduites, destinées au concert ou au cadre intime des salons. La cantate, sur des sujets bibliques ou profanes, va ainsi connaître une sorte d'âge d'or dans une France qui aspire alors à desserrer le carcan du règne de Louis XIV.

Ici, Don Quichotte et Sancho Pança côtoient une veuve éplorée (mais pas inconsolable...) et un compositeur vaniteux mettant en situation l'exécution de "sa" sonate, dont il est fort satisfait. Tous les personnages de ce théâtre truculent sont interprétés par un Dominique Visse donnant, une fois de plus, la preuve de sa maîtrise vocale et de son exceptionnelle présence scénique. Que la fête commence...