Guillaume de Chassy, Arnault Cuisinier et Thomas Savy forment depuis longtemps un trio coutumier des chemins de traverse entre jazz et classique. Laurent Naouri, baryton bien connu et si impressionnant dans des rôles de nombreux opéras fameux, aime passionnément le jazz en général et les mélodies de Broadway en particulier : « dans une vie parallèle, il s’avère être un Crooner formidable » dit de lui Guillaume de Chassy. Cet album est né de leur rencontre.

Naouri chante le merveilleux Hollywood Songbook de Hans Eisler composés en 1943 sur des poèmes de son compagnon d’exil à Los Angeles, Bertold Brecht. Le trio accompagne le chanteur et fait des ponts d’improvisations entres les chansons. En complément, De Chassy ose Prokofiev : « J’avais depuis longtemps le désir de transcrire pour la voix des thèmes de Prokofiev conçus à l’origine pour piano ou violon, mais dont l’évidence les rend naturellement vocaux. » Il adapte des textes de poètes russes (Tsvetaieva, Tchoulkov, Lermontov, Pouchkine et Essénine) à des extraits du Premier Concerto pour violon (1917), du Deuxième Concerto pour piano (1923) et de la Sixième Sonate pour piano (1939).

« Nous sommes donc allés à l’inverse du processus habituel, qui consiste à adapter la musique au texte. J’ignore si Prokofiev aimait le jazz, mais il se trouve que les harmonies qui colorent ses thèmes sont de très inspirants véhicules pour l’improvisation. J’ai donc procédé comme sur des chansons de Cole Porter : un thème, suivi d’une improvisation sur la séquence harmonique, suivie d’un thème final. »