La basse tellurique et toujours chantante de Jean-Louis Rassinfosse, Fabrice Alleman et ce chant de l'âme qui vous touche droit au cœur, le jeu félin et le toucher délicat de Jean-Philippe Collard-Neven, l'énergie solaire et charismatique de Xavier Desandre-Navarre nous font voyager au gré de compositions originales dans un monde fait de luminosité claire-obscure, de tendresse mélodique, de mélancolie joyeuse et d'explosions jubilatoires. Entre (dé)formation classique, jazz de chambre, rythmes tribaux et harmonies oscillant entre Scriabine et Pat Metheny, les chaconnes se mettent curieusement à ressembler à des ballades jazz.