La grande roue. La roue qui nous rappelle notre rapport au mouvement et au temps. La roue libre du lâcher prise, du moment suspendu. La roue qui tourne rond dans un monde carré. La symbolique de cette grande roue inspire mythes et thèmes sacrés, elle se rapporte à l’idée de perfection comme le cercle, elle renvoie surtout au mouvement, au devenir et à l’évolution. C’est aussi le recommencement, la création perpétuelle. C’est cette idée de cycle et de recommencement qui m’a donné l’envie de composer cet album ; un nouveau répertoire avec des compagnons de toujours. Après l’album Kaléidoscope sorti en octobre 2016, désirant continuer à révéler mon identité sonore, c’est sous la forme d’un quartet que je poursuis mon chemin. Ce nouveau projet prend son envol grâce au talent de musiciens affranchis de tout dogmatisme esthétique qui ont accepté de mettre leur talent au service de mes compositions afin de mettre en lumière ces différents tableaux sonores. Réunissant quatre personnalités fortes inscrites dans la même démarche artistique, j’espère pouvoir inviter l’auditeur à voyager à l’intérieur de mon univers. C’est cette longue amitié qui m’a poussé à écrire ce répertoire. — Thomas Grimmonprez