Alpha Classics poursuit sa collaboration avec l’Ensemble Intercontemporain et présente un programme consacré aux compositions de son chef et directeur artistique, Matthias Pintscher : Bereshit, à un commencement en hébreu, est une pièce sur la création divine. L’architecture de l’oeuvre renvoie à l’idée de croissance des éléments depuis le néant jusqu’à leur dimension aboutie : les couleurs, les harmonies étant alors toujours redéfinies par ce qui les précède et ce qui les suit. D’un minimalisme absolu à une explosion sonore de percussions, vents, cuivres et cordes, cette pièce est une véritable expérience sensitive … Songs from Solomon’s garden explore quant à elle – toujours dans une dimension hautement spirituelle – la passion amoureuse à travers le Shir ha-Shirim (Cantique des cantiques). La densité poétique de ce texte est ici mise à l’honneur, la seule phrase répétée de l’oeuvre prend une signification quasi incantatoire : « ki cholat ahava ani » (« car je suis malade d’amour »).