Dans ce programme aussi unique que sa technique sans faille, le luthiste William Carter présente trois œuvres de J. S. Bach, réinventées à partir de l’original par Carter ou par Bach lui-même. Carter transforme subtilement la Sonate BWV 1001, à l’origine pour violon seul, en accord avec le propre style de Bach, à savoir en ne faisant qu’ajouter « autant d’harmonies que nécessaire ». Le joyeux Prélude qui ouvre la Partita BWV 1006 est particulièrement célèbre, car c’est celui que Bach préférait arranger. Cet arrangement léger de l’œuvre, à l’origine pour violon solo, permet à Carter de mettre en valeur la nature détendue et intime de la musique. C’est la pièce finale, la Cinquième Suite pour violoncelle seul, qui a subi la plus large évolution, habilement transformée par Bach en une « nouvelle » œuvre pour luth, « la pièce de luth la plus parfaite qui soit ». Membre fondateur du célèbre Ensemble Palladian, Carter a la réputation méritée d’être l’un des représentants les plus importants de la guitare classique et du luth. Il est le luthiste principal de l’Academy of Ancient Music et de l’English Concert, avec lesquels il a réalisé de nombreux enregistrements.