ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Pour Ferruccio Busoni, la musique de Bach est aux racines et au fondement du jeu de piano. Ses nombreuses transcriptions viennent témoigner de ce point de vue, tandis que sa monumentale Fantasia Contrappuntistica tente d’offrir une conclusion à L’Art de la Fugue inachevée. Busoni dut faire face à de nombreuses critiques, auxquelles il répondit : « La musique est à la fois dans le temps et hors du temps. [...] Il n’y a pas d’ancien et de nouveau. Il n’y a que le connu et l’inconnu. » Aujourd’hui - après un siècle et de nombreuses modes quant à la façon « authentique » de jouer Bach -, il est peut-être enfin temps de redécouvrir la vraie voix de ce grand musicien ; pour Busoni, « la musique est comme un enfant divin, qui ne touche pas la terre avec ses pieds – il plane ». Jan Michiels nous emmène sur ce chemin avec un instrument Bechstein de 1860 et un tout nouveau piano à queue à cordes parallèles de Chris Maene.