ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

La discographie d’Anna Vinnitskaya était jusqu’alors franco-russe. Elle aborde ici Brahms qu’elle a beaucoup joué en concerts et notamment cet été au festival de la Roque d’Anthéron. Voici ce que ResMusica a écrit sur ce récital : « Fidèle à sa réputation, la pianiste russe a véritablement illuminé les lieux : impressionnante de maîtrise et de profondeur dans son art, (…) chaque morceau obéit à une rigueur architecturale qui ne connaît aucune faille et se concentre sur la ligne mélodique et la variété de ton. Dès les premières mesures de la Chaconne de Bach pour la main gauche transcrite par Brahms, un son plein et nuancé s’élève au point de nous faire oublier que nous n’entendons qu’une seule main. (…) La tentation de pencher vers des accents romantiques est grande, mais la russe trouve l’émotion avec sobriété, n’utilisant que très peu de pédale. Dans les Klavierstücke de Brahms, cette faculté de pénétrer la partition dans ses moindres inflexions nous permet d’entendre une version aux antipodes de ce qui est souvent joué. Il n’appartient qu’aux grands interprètes de Brahms de ne pas surcharger le texte, suffisamment dense en sentiments. »

L’enregistrement s’est réalisé quelques semaines plus tard à Neumarkt près de Nuremberg, salle de concert fameuse voire mythique.

5 Diapason award 4 étoiles Classica award