Au vu des biographies de célèbres divas, on pourrait nourrir le soupçon que l’opéra n’est pas une forme d’art, mais plutôt un projet de vie. Pour bon nombre de ses protagonistes, la théâtralité, les intrigues et la manie du scandale semblent perdurer dans la vraie vie, au XVIIIe siècle comme aujourd’hui. La diva italienne Francesca Cuzzoni, dont les talents de chanteuse ne devaient avoir d’égale que l’excentricité, compte parmi les plus (tristement) célèbres stars de la scène européenne. S’il avait existé à son époque une presse people, la Cuzzoni aurait été certainement l’une des plus habituées aux gros titres. Mais même sans les tabloïds, les affaires de la Cuzzoni s’ébruitaient rapidement, et semblent avoir contribué à la fascination qu’elle exerçait sur son public. Ses premiers succès, sa renommée de conte de fées et finalement sa chute spectaculaire excitèrent les esprits du monde musical. Ce CD présente quelques-unes des arias les plus belles et époustouflantes écrites par Handel pour la Cuzzoni.

Klara 10 award