« Ce fut lors du premier festival de jazz de Dortmund en Allemagne, le 31 octobre 1976, que ce groupe fit éclater toute sa magie. » […] Le line-up Braxton/Lewis/Holland/Altschul ne dura qu’à peine six mois. Ils jouèrent leur premier concert ensemble à Boston en mai 1976, et leur dernier à Berlin le 4 novembre. […] Pour moi, ce qui fait l’attrait spécial de ce concert à Dortmund, c’est son ambiance festive. C’est une musique dont l’aspect ludique est palpable, imputable en partie (j’imagine) à la présence de George Lewis, qui venait juste de remplacer le trompettiste Kenny Wheeler dans le quartette. L’empathie entre les deux natifs de Chicago pétille à travers la surface des enceintes : tout en exubérance, Lewis batifole à travers les mélodies avec une allégresse grognarde, suscitant la brillante maestria et les réponses enjouées de Braxton.  Graham Lock, traduit par Benjamin Mouliets