Des instruments d'époque tels que le traverso, le violon baroque, la viole de gambe et le clavecin offrent une palette incroyablement large de nouvelles possibilités sonores aux oreilles contemporaines. À partir du début des années 1960, un nombre croissant de compositeurs postmodernistes ont commencé à considérer ces instruments comme des outils parfaits pour renouer avec leur public et les traditions musicales du passé. Les «effets» expérimentaux contemporains, grâce aux techniques de jeu étendues et à l’utilisation d’électronique, ont démontré leur capacité à créer un dialogue fructueux avec les «affects» éternels que les instruments baroques sont capables d’éveiller. Basé sur la recherche doctorale de Matteo Gemolo à l'Université de Cardiff (UK), Affect is no Crime explore l'hétérogénéité de ce nouveau parcours en présentant 5 enregistrements en première mondiale de 5 œuvres écrites pour ces 4 instruments par 5 célèbres compositeurs vivants provenant de 5 pays différents: de Anspielungen écrit par H.M. Linde, un patchwork atonal enrichi de citations musicales baroques, à l'ironique et micro-tonal Tiet / Lots de J. Tiensuu; du trio néo-impressionniste intitulé La Fenêtre Ouverte de J. Fontyn à Revenant de J. Morlock, un hommage modal et minimaliste à la musique de Bach, passant par le plus expérimental Sun Bleached avec électronique, commandé pour cette occasion par Europa Ritrovata à T. Polymeneas Liontiris.