ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

« Music for a while – shall all your cares beguile ». Dans cet air célèbre, Purcell invoque le pouvoir de la musique qui apaise – pour un moment – nos douleurs et nos souffrances. Mais souhaitons-nous vraiment cet apaisement ? Ou préférons-nous cultiver notre mélancolie, en compagnie de Michel Lambert : « Non, je ne chante pas pour charmer ma tristesse, c'est plustost pour l'entretenir » ? C’est la douceur funèbre de la viole que Bach associe à la mort du Christ dans la Passion selon saint Jean. De nombreux compositeurs ont choisi comme lui cet instrument pour évoquer le deuil. Les pièces enregistrés sur cet album s’inscrivent dans un écrin de musiques mélancoliques, tout comme le caractère japonais 優 (Yuu) exprime la douceur d’« une personne qui se met à côté de quelqu’un qui est triste ». À travers ces musiques mélancoliques, la gambiste japonaise Kaori Uemura fait chanter la viole pour entretenir, mais aussi pour consoler la tristesse.