ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Publié à Amsterdam au milieu du XVIIe siècle, Der Fluyten Lust-Hof (Le jardin des délices de la flûte) est un corpus de variations pour flûte seule faisant référence aux « tubes » de la musique européenne, empruntés à des compositeurs tels que Caccini, Dowland, Bull, Moulinié... Son auteur, le hollandais Jacob van Eyck, est aveugle de naissance. Carillonneur de la cathédrale d'Utrecht puis responsable de l'ensemble des jeux de cloches de la ville, on lui doit des avancées fondamentales dans l'acoustique et l'accordage des cloches. Malgré ces occupations, il trouva également le temps de jouer de la flûte en virtuose, notamment « pour divertir occasionnellement le soir les promeneurs dans le jardin de l'église St. Jans au son de sa petite flûte ». C'est vraisemblablement le répertoire développé dans ce contexte qu'il publie sous le titre de Der Fluyten Lust-Hof. Pour cet enregistrement, François Lazarevitch utilise des instruments caractéristiques de l'époque de Van Eyck : non seulement la flûte à bec, mais aussi et surtout les flûtes traversières cylindriques, ainsi qu’une musette du XVIIe siècle.