ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Après son intégrale de la musique de chambre avec piano de  Dvořák, le Busch Trio se mesure à trois pièces de Franz Schubert, dont son célèbre Trio pour piano et cordes N°2. Si ce chef-d'œuvre avait été dédié par le compositeur mourant “à ceux qui y prendront du plaisir”, sorte d'injonction à profiter de la vie qui le quittait peu à peu, son Nocturne pour trio avec piano (D.897) exprime une angoisse et un sens du tragique qui en fait un des exemples les plus éloquents de lyrisme romantique. La période précoce de Schubert est représentée par sa toute première pièce pour piano et cordes, la  Sonatensatz  (D. 28) et son unique mouvement qu’il composa à l’âge de quinze ans. Écrite suite à son éviction de la Maîtrise impériale de Vienne, alors que le jeune Schubert venait de muer (l’année où il perdit sa mère), cette œuvre encore empreinte de classicisme se confronte de manière troublante aux pièces de sa maturité romantique, composées entre la joie de la création et la souffrance de la maladie.

« Leur vision impressionne par ses moments grandioses : tendres et vibrants lorsqu'ils rêvent, les trois complices ouvrent grand les fenêtres dans les sections plus effusives. Et avec quelle noblesse ! Nicolas Derny »
Diapason - 5 Diapasons
« Après Dvorak, le Busch Trio s'attaque à Schubert, et c'est une nouvelle réussite. ... Leurs tempi sont plus décidés qu'alanguis, mais leur lecture va droit au but et bouleverse plus d'une fois les âmes. »
Choix Musiq3
« Les musiciens du Busch Trio (les frères Ori et Omri Epstein au violoncelle et au piano, Mathieu Van Bellen au violon) ont moins de 30 ans, mais leurs interprétations sont marquées d'une autorité et d'une maturité qui font chaque fois l'admiration. Après leur excellente intégrale de la musique de chambre avec les cordes de Dvorak, les voici dans le très célèbre trio en mi bémol majeur opus 100 de Schubert. »
Libre Belgique - 3 étoiles
« Les Buchs jaillissent tels des feux d'artifice, explorant les révoltes du maître viennois. Fabienne Bouvet »
Classica