ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Les compositeurs italiens vivant au début du XVIIe siècle, du temps de Galilée, furent à l’avant-garde d’une révolution musicale offrant quelques surprenantes analogies avec la naissance de la méthode scientifique moderne. Tout comme Galilée, avec son télescope, put observer le ciel et découvrir de nouveaux objets célestes, les musiciens de l’époque s’efforcèrent de sonder les profondeurs de l’âme humaine avec leurs instruments à cordes frottées, à cordes pincées et à vent. Chaque « affetto » ou émotion correspondait à une phrase musicale construite selon le « stil moderno ». Ce style était souvent quelque peu imprévisible, ce qui le rend toujours aussi fascinant pour les auditeurs contemporains. Les instruments commencèrent alors à dominer la scène musicale, suscitant autant d’excitation et d’émerveillement que les chanteurs grâce à leur habileté de musiciens virtuoses et à la musique spécifiquement écrite pour eux : sonates, canzones, sinfonias, diminutions, ballets, etc. Il Ricercar Continuo aborde cet extraordinaire répertoire avec un choix exemplaire de pièces qui démontrent la remarquable créativité de la musique instrumentale italienne au cours du XVIIe siècle. Les trois musiciens sont très polyvalents, jouent neuf instruments différents, dont des dulcianes, des flûtes à bec de différentes tailles, du luth, de l’archiluth et du violoncelle. ––Marco Bizzarini