ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Accompagné de son ensemble Le Banquet Céleste, le contre-ténor Damien Guillon met sa voix au service d’un programme dédié à des pièces vocales du compositeur baroque allemand Philipp Heinrich Erlebach, dont la production a en grande partie été détruite lors de l’incendie du château de Rudolstadt en 1735. Parmi les œuvres qui nous sont parvenues figurent les deux recueils Harmonische Freude musikalischer Freunde, qui rassemblent en deux parties 50 et 25 arias pour 1, 2, 3 ou 4 voix solistes, un ensemble instrumental et une basse continue. La plupart des textes des airs, écrits en vieil allemand, montre l’homme à la merci d’un destin imprévisible et volatil. À côté de phénomènes naturels comme les tempêtes, les nuages sombres, les feuilles fanées, le poète choisit par ailleurs comme métaphore pour le tourment et « la détresse du cœur » l’expression « les comètes sanglantes ». De fait, la plus grosse comète du XVIIe siècle fit son apparition en Europe en 1680 : les hommes d'alors appréhendaient ces corps célestes, voyant en eux de mauvais présages...

 

 

« La fluidité du texte, le sens de la ligne de Guillon, sa maîtrise parfaite des subtilités de l'Allemand et du style baroque germanique, en font l'ambassadeur idéal de cette musique [...] Thierry Hillériteau, coup de coeur de la semaine »
Le Figaro
« Ce beau récital, gravé en studio, en septembre 2020, passionnera surtout pour l'intensité de l'interprétation de Damien Guillon, qui transcende un propos [...] Car opère ici un véritable charme, celui d'une voix de falsettiste aux couleurs rares et subtiles, jamais forcées. Laurent Barthel, 5 clés »
Opéra Magazine
« La plupart des oeuvres d'Erlebach ont été détruites dans des incendies. Il est d'autant plus émouvant de redécouvrir ces petits bijoux, sous la voix solaire et généreuse de Damien Guillon. Jean-Marc Petit »
La Voix du Nord
« Damien Guillon a choisi huit de ces " arias morales et politiques avec les ritournelles correspondantes " et en propose ici une très sensible lecture, avec le soutien soigné de son ensemble Le Banquet céleste. On trouvera également sur le disque deux belles sonates en trio, qui confirment qu'on reste preneur pour connaître d'autres pages encore de ce musicien oublié. »
Choix Musiq3