ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Des extraits de cet album seront bientôt disponibles en streaming.

Contrairement à beaucoup de ses contemporains, Jean-Sébastien Bach n'a jamais eu l'intention de composer des sonates ou des partitas pour flûte en recueils de 6 ou 12, comme il était de coutume à l'époque (et comme il l'a fait lui-même pour le violon, le violoncelle et le clavecin). Les sonates pour flûte de Bach ont été écrites sur une période de plus ou moins 30 ans, allant de 1717 à 1747, époque où il se familiarisa avec les différents types de flûtes en usage à l'époque et fit la rencontre de plusieurs flûtistes très doués. La question de savoir quels flûtistes et facteurs de flûtes Bach a pu connaître a été déterminante dans le choix de ce programme. Lors de son élaboration, Frank Theuns a comparé et évalué les qualités de jeu de différentes flûtes datant du début du XVIIIe siècle. Finalement, il s’est décidé pour une copie d'une flûte réalisée par Pierre Gabriel Buffardin. Le son équilibré, brillant, « italianisant » de cet instrument est un choix parfait pour les exigences de ce répertoire. En plus d'être un flûtiste et un compositeur accompli, Buffardin était un facteur de flûte renommé que Bach pourrait avoir rencontré à Dresde en 1717.

 

ffff Télérama award Clef ResMusica award

« Le flûtiste belge Frank Theuns interprète ces musiques [...] avec un grand sens de la précision et des nuances, en un mot de la séduction, et Bertrand Cuiller au clavecin sait se montrer selon les nécessités aussi bien discret que très présent. Marc Vignal »
Musikzen
« Ce CD est une merveille, et on espère qu'il est prévu de graver les autres sonates, afin de nous offrir leur intégrale. Matthieu Roc »
ResMusica
« On admire la sonorité fruitée et dense, et les phrasés si éloquents [...] de la flûte, comme la clarté polyphonique et l'élocution désarmante de naturel du clavecin. Philippe Venturini, cinq étoiles. »
Classica