ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Ce 9e volume de la série Haydn 2032 s'intéresse à la subtilité psychologique d’un créateur comme Haydn à travers uneœuvrecentrale : sa Symphonie n°45 dite “Abschieds-Symphonie” (Les Adieux). Composée en 1772, son surnom serait dû à un message symbolique envoyé au prince Esterházy, alors que Haydn et son orchestre avaient dû rester plus longtemps que prévu dans sa résidence d’été. À l'occasion de la première représentation de cette symphonie,Haydn avait fait en sorte que chaque musicien quitte sa place l'un après l'autre lors de l'exécution de l’Adagio final. Le lendemain du concert, tous les musiciens ont pu regagner leur famille et présenter leurs adieux au prince, celui-ci ayant manifestement saisi toute la poésie de cette demande de “libération” faite en musique... Le programme est complété par les Symphonies n°15 et 35, ainsi que par une cantate chantée par Sandrine Piau, le déchirant “Berenice, che fai?” sur un texte de Métastase, véritable tube du XVIIIe siècle qui fut repris par une quarantaine de compositeurs.

« Ce volume 9 de la série Haydn 2032 est une immense réussite. Marc Vignal »
Musikzen
« ... l'orchestre sonne avec une verdeur enthousiasmante, et le chef dirige avec une énergie et un sens dramatique assez irrésistibles. »
Choix Musiq3
« l'orchestre sonne avec une verdeur enthousiasmante, et le chef dirige avec une énergie et un sens dramatique assez irrésistibles. »
Musiq3 - cd de la semaine
« [...] Une même ambition : changer le regard du grand public sur des compositeurs qui ne seraient pas appréciés à leur juste valeur. Thierry Hillériteau »
Le Figaro
« Une lecture baroqueuse, au plein sens du terme, avec un goût du détail et de l'expérience qui rafraîchissent dans un répertoire que certains ont traité avec trop de distance. Dominique Joucken »
Forum Opéra