ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Pour marquer le 250e anniversaire de la mort de Giuseppe Tartini, Mario Brunello et l’Accademia dell’Annunciata célèbrent l’une des grandes collaborations de l’histoire de la musique du XVIIIe siècle : celle de Tartini et Antonio Vandini, violoncelliste né à Bologne (berceau de l’école italienne du violoncelle), actif à Padoue pendant cinquante ans et l’auteur de la première biographie de Tartini, qu’il connaissait depuis les années 1720. Deux concertos pour violoncelle de Tartini, probablement destinés à son ami et collègue, ainsi que l’unique concerto conservé de Vandini sont ici réunis pour la première fois. Selon les témoignages de l’époque, Vandini « jouait de façon à faire parler son instrument ». Cet instrument est le violoncelle piccolo des virtuoses de Padoue au milieu du XVIIIe siècle, joué ici par Mario Brunello. Le coeur expressif des concertos réside dans les splendides mouvements lents : chez Tartini, de longs arcs mélodiques créent un monologue interne libre, tandis que la riche ornementation rappelle les motifs folkloriques de la région des Balkans, qu’il connaissait certainement. Dans son merveilleux Andantino, Vandini offre au violoncelle une mélodie vivaldienne symétrique qui se développe en dialogue avec l’orchestre.