ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

« N’ayez pas peur... » : ces paroles de l’Ange aux bergers évoquent un peu le pari osé de ce disque qui, pour les 40 ans de Ricercar, vient enrichir de façon très originale la collection dédiée à la découverte des instruments anciens et de leur répertoire. L’illustration de la pochette qui représente deux anges jouant la bombarde basse et le basson représente parfaitement le sujet de ce disque consacré aux répertoires originaux écrits pour eux en Allemagne au XVIIe siècle qu’il s’agisse des musiques officielles des Stadtpfeifer (musiciens de ville) ou de compositions de musique de chambre voire de musique d’église. 

« D'une sonate à une danse, d'un motet à une invocation, les violes se marient avec bonheur aux bassons, les bombardes se réjouissent en rythme, bref, un album où l'on apprécie les sonorités et les qualités d'instruments négligés. Gérard Pangon »
Musikzen
« Une plongée dans les abysses de l'orchestre de la Renaissance et du premier baroque, qui fascine autant par sa plénitude sonore, que par la virtuosité de certaines pièces aux solos absolument diaboliques. Thierry Hillériteau »
Le Figaro
« Avec humour, Jérôme Lejeune, directeur artistique de Ricercar, détourne le message de l'Annonciation (“N'ayez pas peur !”), choisi comme titre pour présenter “tout un disque consacré au répertoire des bassons et bombardes en Allemagne au XVIIe siècle”. Philippe Venturini »
Classica
« Les occasions d'apprécier la joyeuse virtuosité de Jérémie Papasergio et Elsa Franck ne manquent pas dans cet enregistrement. Citons seulement la Sonata sopra la Monica de Böddecker où le célèbre thème, joué au violon par Danican Papasergio, s'efface peu à peu derrière la volubilité des diminutions au basson. Cécile Glaenzer »
ResMusica