ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Composée en 1866 pour l’inauguration d’une chapelle votive à la cathédrale de Linz, la Messe n°2 d’Anton Bruckner est un bel exemple de modernité mêlée à une tradition musicale religieuse multiséculaire, dans la mesure où des instruments à vent viennent y dialoguer avec des chœurs d’inspiration grégorienne. Plus court en durée mais composé pour chœur et grand orchestre avec quatre solistes, son Te Deum composé en 1881 a été acclamé par d’illustres contemporains comme Richter ou Mahler, tandis que le compositeur, très autocritique d’ordinaire, estimait que la partition de cette œuvre amènerait Dieu à le “juger avec bienveillance”.

Éminent interprète du répertoire sacré, Philippe Herreweghe transmet ici avec ferveur sa vision de ces deux pièces majeures de la musique religieuse de la seconde moitié du XIXe siècle.