ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Le pianiste allemand Martin Helmchen poursuit son périple avec le Deutsches Symphonie-Orchester et Andrew Manze sur la voie des concertos pour piano de Beethoven. Pour le Concerto n°3, publié en 1804, Beethoven semble s’éloigner du modèle mozartien et inaugure sa “période du milieu”, utilisant le mode mineur pour traduire une détresse et un déchirement qui ne sont certainement pas étrangers au fameux Testament de Heiligenstadt, que le compositeur écrit en 1802 pour faire état de sa surdité progressive. Martin Helmchen est rejoint par deux partenaires avec lesquelles il fait énormément de musique de chambre – la violoniste Antje Weithaas et la violoncelliste Marie-Elisabeth Hecker – pour enregistrer le Triple Concerto, écrit aussi durant la période dite “héroïque” du compositeur.