ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Andreas Hammerschmidt est sans aucun doute le compositeur le plus injustement méconnu de l’Allemagne luthérienne du XVIIe siècle. Très peu d’enregistrements lui sont consacrés alors que son œuvre bénéficia, de son vivant, d’une quantité très importante de publications. La quinzaine de recueils édités nous offre une œuvre d’une grande variété qui, comme celle de son célèbre contemporain Heinrich Schütz, illustre la fusion entre la tradition polyphonique luthérienne et les diverses influences stylistiques du baroque italien. Pour ce portrait musical de Hammerschmidt, Vox Luminis a puisé dans plusieurs de ces recueils afin d’offrir une image aussi riche que possible de la variété des styles du compositeur. Tout le programme est articulé autour des textes de la période de la Passion et de Pâques, introduit par le très émouvant motet madrigalesque sur la mort du Christ, Ach Jesus stirbt. 

« Comme à son habitude, l'ensemble Vox Luminis, parfait de transparence, prouve à quel point il porte bien son nom, conférant à ces prières de l'âme une luminosité douce et réconfortante. Thierry Hillériteau »
Le Figaro
« Andreas Hammerschmidt passe d'une élégie à l'expressivité affirmée à une polyphonie recueillie où prime la pureté des voix. Vox Luminis en révèle magnifiquement tous les aspects, dans une interprétation délicate, peut-être plus diaphane qu'à l'ordinaire, où la cohérence des chanteurs est exemplaire. Gérard Pangon »
Musikzen
« Tout est là, puissant et frais, nuancé, contrasté à souhait. La direction de Lionel Meunier impulse une vie constante, le texte est magnifié par son illustration vocale, dans le plus beau des écrins, qu'il s'agisse du continuo ou de la formation instrumentale, virtuose. Yvan Beuvard »
ForumOpéra